Le droit de parole comporte l’obligation de ne pas dire n’importe quoi.

by

Réponse à l’opinion du lecteur de Yvon Bibeau 16 février 2011

« Les parlementeries » est un spectacle d’humour, dans lequel des comédiens et humoristes se permettent de caricaturer la difficile vie parlementaire. Or afin de faire rire, il leur est permis de dire n’importe quoi. Bien que leurs propos se rapportent souvent à des débats de notre société, le simple fait que ce soit du spectacle leur permet de négliger sur la véracité des propos. Le but d’une pareille présentation est de faire rire, cependant jamais on ne permettrait à un élu de laisser dire n’importe quoi s’il n’y avait pas de fondement.

Lors de la dernière assemblée du conseil de ville, le TEST est justement allé trop loin, sans être rappelé à l’ordre induisant ainsi l’ensemble de la population en erreur. Ce n’est pas de regarder les gens de haut que de demander de la rigueur, c’est une obligation qui devrait venir avec le droit d’intervention.

Les intervenants du public, lors des assemblés du conseil de ville, ne sont pas des experts, mais pourtant certains prétendent pouvoir guérir la situation de notre ville et de notre région. Le malheur est que trop de membres du conseil boivent ainsi des propos inexacts comme un petit lait chaud sans tenter de préciser ou rectifier les propos. Quand une élue tente de ramener des précisions, elle devient alors la cible de choix. Comment se fait-il que personne n’ait eu la capacité de discuter avec le TEST des chiffres loufoques que l’enfouissement nous ferait économiser? Comment pouvons-nous ainsi tolérer la désinformation envoyée à la population. Nos élus sont-ils si loin de maitriser leurs dossiers qu’ils ne verraient que du feu dans les propos des citoyens?

Lorsque je me présente à une assemblée du conseil ou que je la regarde à la télévision, je pense que je suis en droit de me sentir correctement informé. Je ne pense pas que ce soit de regarder quelqu’un de haut que de lui expliquer la réalité des faits.

Plutôt que de tomber dans l’insulte et le mépris, il me semble qu’un conseiller calme et d’expérience comme vous l’êtes M. Bibeau devrait justement ramener les choses dans un contexte réaliste et ne pas tolérer les balivernes des maîtres-parleurs en faisant plutôt des subtils, mais intelligents rappels de la réalité. 

Malheureusement des exemples de désinformation, il y en a beaucoup trop. Je ne pense pas que notre conseil de ville soit composé de pleutres, mais certains auraient peut-être avantage à parler et dire les vraies choses quand il est temps :

–         Qui a défendu Mme Bastiani quand certains l’ont accusé d’être à l’origine des demandes de hausse salariale?
–         Qui a voulu soutenir la décision de la ville de fermer temporairement la maison des jeunes de Tracy devant les employés qui demandaient des précisions?
–         Qui était solidaire à Mme Bastiani quand elle a dû rappeler à des intervenants qu’elle n’était même pas une élue lors de la réfection du Marché?

Le maire, à titre de premier magistrat de la ville, est le garant de la liberté de parole des citoyens et le protecteur de leur droit à se faire entendre, même lorsqu’une personne a peu à dire, qu’elle le dit fort mal et qu’on a l’impression qu’elle fait perdre son temps aux autres. Cependant, il a aussi l’obligation de s’assurer que les propos des intervenants sont exacts où il doit alors les rappeler à l’ordre et corriger les faits. C’est aussi le rôle de l’ensemble des membres du conseil en l’absence de la capacité du maire à faire respecter le gros bon sens.

Monsieur Bibeau, vous me semblez bien bon pour chanter et moraliser, mais il serait aussi temps que vous agissiez. L’absence de réponse de votre part me laisse malheureusement croire que vous supportez les fariboles des fins renards qui vous font passer pour un corbeau qui pourrait perdre son fromage!

Publicités

2 Réponses to “Le droit de parole comporte l’obligation de ne pas dire n’importe quoi.”

  1. PG Says:

    Après la publication de ce dernier texte sur le Sorel-Tracy Magazine voici un échange que j’ai eu concernant la réponse de l,ancien conseiller municipale Michel Berthiaume, je le remercie de la confiance qu’il me témoigne en me permettant de reproduire ici sa réponse…
    Je vous invite aussi à commenté après avoir pris connaissance de notre échange.

    Bonjour M. Berthiaume,

    Je dois avouer que j’apprécie beaucoup votre réponse, dommage que vous l’associez à un support à l’endroit d’une éventuellement candidature de Mme Bastiani à la mairie, mais quoi qu’il en soit, je pense sincèrement que plusieurs points exprimer rejoignent les miens.
    J’aurais d’ailleurs aimé répondre à votre texte, mais je ne veux pas imposer à Jean Doyon de publier l’ensemble des textes que plusieurs pourraient vouloir répondre.
    J’aimerais avoir l’occasion de reproduire votre texte à la suite du mien sur le blogue de discussion https://2cotes.wordpress.com/
    Ainsi plusieurs pourront réagir si il le désire et j’aurai par le fait même l’occasion de vous répondre.
    Dans l’attente de votre réponse,

    Patrick Gauthier

    Mon texte est public et je vis très bien avec ceux qui ont une opinion différente
    Mon objectif demeure avant tout l’implication rationnelle et respectueuse des intervenants dans le but de faire avancer la ville et la région pour le mieux être de l’ensemble de la population.
    Les élections sont dans 3 ans alors il est temps que les gens respectent la volonté de l’électorat en se positionnant derrière ceux que la population a élu y compris le maire qui mérite d’être appuyé d’avantage et non écrasé pour bien rempli son mandat.
    J’ai travaillé très fort dans le passé pour faire l’unification des deux villes car je croyais qu’avec de la bonne volonté et du travail positif on peut améliorer le sort principalement des jeunes
    la manière de le réaliser peut être différente mais il fait proner les implications positives avec le respect des individus ce que j’ai de la difficulté à percevoir dans les interventions publiques de toutes aquabits
    Je suis sorti de l’hotel de ville volontairement parce que je voulais passer la relève après 18 années d’implication et profiter un peu de ma retraite avec ma famille
    Pour ce qui est de mon opinion si elle peut alimenter une discussion positive et contribuer à un débat d’ouverture d’esprit tu peux l’utiliser à la condition d’insérer aussi le présent commentaire qui marque l’esprit dans lequel je l’ai écrit
    pour ce qui est de la question politique à la mairie ( Bastiani) de votre part j’admet que cela ne me semble pas très clair pour le moment.
    Je salut le courage de ceux qui se donnent en politique; le travail est difficile et ingrat j’en sais quelque chose
    au revoir et merci de l’implication

    Michel Berthiaume.

    Voici donc la lettre de Michel Berthiaume

    Des intellectuels opportunistes qui sortent du placard

    Depuis quelque mois circulent à travers les médias locaux ( plus particulièrement le SorelTracy Magazine) des opinions libres et des chroniques de la part de certains pseudo-intellectuels qui tentent par ces moyens de discréditer des élus municipaux particulièrement le maire Dauplaise et le conseiller Bibeau tout en valorisant la conseillère Bastiani; sous le couvert des titres suivant ( Le pouvoir gris de l’homme qui a vu l’ours; La ville du vieux loup qui dort de Nicklaus Davey); et Patrick Gauthier qui signe…le droit de parole comporte l’obligation de ne pas dire n’importe quoi!

    Ce sont des textes qui se ressemblent étrangement car l’essentiel se situe vers deux cibles communes; soient celles d’atteindre la personnalité de certains élus mais pas n’importe lesquels; ils ont leur préférences et celle de mousser une candidate à la mairie au détriment de celui qui essaie de respecter honnêtement (tant bien que mal) le mandat et le message, que la population avaient donné lors des élections de novembre 2009, de gérer plus rationnellement les deniers publics.

    Sachez principalement messieurs Davey et Gauthier que si le droit de parole comporte l’obligation de ne pas dire n’importe quoi, le droit d’exprimer des opinions écrites comporte les même règles surtout quant on peut y lire de ( Davey) des mépris et jugements de valeurs irrationnels envers les générations antérieures, pères et mères, qui ont élevés, avec des moyens restreints, des grosses familles à la sueur de leur front à bout de bras au prix de maintes sacrifices; et aussi mettre à jour des faits sans y prouver la moindre de leur avancé; ce qui me semble finalement moins crédible que les questions souvent pertinentes que des citoyens posent en assemblées publiques lors des séances du conseil.

    À noter que je déplore et ne partage pas la façon souvent cavalière de s’exprimer de certains individus qui devront comprendre que finalement les décisions appartiennent à ceux qui représentent officiellement la population soient les élus (es); ces derniers doivent user de transparence et devront donner à mon avis, pour mieux expliquer les décisions, beaucoup plus d’informations sur les dossiers pertinents afin d’éclairer d’avantage la population durant la période des commentaires des membres du conseil.

    J’aurais aimé, M Gauthier, vous lire plus spécifiquement sur les réactions publiques de l’ensemble des membres du conseil lors des périodes de questions car seul M Bibeau est mentionné parce qu’il aurait, selon vous plus d’expérience, ; pourtant une conseillère que vous connaissez intimement (Lacombe Gauthier) compte plus de mandats que M Bibeau.

    Sachez M Gauthier que, pour avoir siégé pendant neuf années avec monsieur Bibeau, je peux vous assurez qu’il connaît à fond ses dossiers et qu’il prépare ses commentaires de façon professionnelle. Je ne comprend votre acharnement et les raisons qui vous portent à le dénigrer en prétendant par la voix d’une opinion libre qu’il n’est bon que pour chanter et moraliser.

    Avez-vous la prétention messieurs Gauthier et Davey qu’en formant un trio avec madame Bastiani vous pouvez guérir la situation de notre ville et de notre région avec un coup de baquette magique en dépensant des millions de dollars et en endettant la ville dans des projets de rêves que la population a d’ailleurs rejetés en bloc lors des dernières élections; ce que vous semblez avoir oublié ?.( surtout Mme Bastiani et ses petits amis déçus et contrariés par la décision du peuple lors du résultat des dernières élections).

    Pour ce qui est du leadership de Mme Bastiani en ce qui concerne le fait qu’elle avait quitté seule à plusieurs reprises son siège dans les réunions publiques et qu’elle incite désormais les autres à faire de même prétextant les mauvaises manières des personnes qui posent des questions; je veux que la population sache qu’elle quitte quelque fois son siège également lors des réunions privées du conseil quant les élu (es) ne sont pas de son opinion. Je parle en connaissance de cause pour en avoir été témoin à plusieurs reprises lors de mon dernier mandat ; et pourtant aucun citoyen n’est présent à ces moment- là; est-ce sa contribution à promouvoir l’esprit d’équipe d’un nouveau conseil dont la majorité a peu d’expérience politique? Ou est-ce sa façon d’empoisonner les relations?

    En terminant sur une note plus positive j’espère que le conseil avec la population, de façon encore plus transparente, vont travailler ensemble à trouver des solutions qui feront en sorte que la ville et la région se portent mieux dans un esprit d’équipe et non pas de guerre clocher; avec comme prémisse l’intérêt supérieur de la population.

    À Sorel-Tracy INFOMAN peut bien faire son show mais l’ honnêteté du maire et du conseil n’est pas mise en doute contrairement à plusieurs villes du Québec dénoncées de plus en plus par les médias nationaux .

    Dans un conseil chacun a ses forces et faiblesses, le succès viendra dans la communication et l’esprit d’entraide et non dans un esprit de campagne électorale.

    Il n’y a plus de place pour le JE ME MOI.

    Que celui ou celle qui détient toutes les solutions à nos problèmes lance la première pierre.

    Michel Berthiaume
    Ancien conseiller municipal qui se désole de la tournure de la situation actuelle.

  2. PG Says:

    Voici un texte du TEST répondant à mon texte précédent

    M. Gauthier vous devriez vous informer avant de dire n’importe quoi!

    Réponse à l’article de M. Gauthier du 16 février dernier paru dans Sorel-Tracy Magazine

    M. Gauthier quand vous tentez de discréditer TEST (Transparence, Économies, Sorel, Tracy) nous constatons que vous ne savez tout simplement pas de quoi vous parlez.

    Nous vous invitons à venir débattre publiquement les chiffres que nous avons avancés et vous serez forcé d’admettre qu’ils sont en tous points véridiques.

    Quand vous mentionnez que nous induisons la population en erreur, c’est plutôt vous qui essayez de noyer le poisson en disant n’importe quoi.

    Vous vous questionnez à savoir et je vous cite :  » Comment se fait-il que personne n’ait eu la capacité de discuter avec le TEST des chiffres loufoques que l’enfouissement nous ferait économiser? »

    La réponse à cette question est fort simple : C’EST PARCE QUE LES CHIFFRES SONT VÉRIDIQUES ET QU’ILS ONT ÉTÉ VÉRIFIÉS PLUTÔT DEUX FOIS QU’UNE.

    ALORS AU LIEU DE DIRE N’IMPORTE QUOI ALLEZ PLUTÔT VOUS RENSEIGNER CONVENABLEMENT.

    Je tiens à vous faire remarquer au passage que le groupe dont TEST est né possède une très grande crédibilité vis-à-vis du public pour avoir corrigé systématiquement les fausses informations provenant de toutes parts (dont la vôtre) et que les informations que nous avons données ont toujours été véridiques ce qui n’est malheureusement pas le lot de plusieurs commentateurs et participants.

    Le dossier des matières résiduelles ne date pas d’hier mais grâce à notre persistance, notre honnêteté, nos vérifications (allant même jusqu’à visiter le site de traitement des déchets de Walton, New-York à nos propres frais) nous avons réussi avec l’aide de 3 conseillers, d’une conseillère, du maire de Sorel-Tracy, d’un autre conseiller qui s’est joint à tous après réflexion de même qu’ avec le concours du nouveau préfet de plusieurs mairesses et maires de la MRC à renverser la vapeur et aller en appel d’offres plutôt que de négocier de gré à gré avec SDD/ Conporec une offre de service unique que privilégiait votre mère, Mme. Lacombe Gauthier, Mme. Bastiani et Mme. Ouellet pour un contrat de plus de 100 millions sur 20 ans et ce sans appel d’offres.

    Ce volte face permet aux citoyennes et citoyens de toute la MRC d’économiser aujourd’hui plus de $110. par porte par année sur leur compte de taxe de vidanges pour les 4 prochaines années et par la suite sur le contrat à long terme à être négocié par la MRC.

    M. Gauthier au lieu de questionner nos agissements vous devriez plutôt questionner ceux qui privilégiaient la solution SDD/Conporec avec une surcharge pour tous les résidents de la MRC de plus de 75 millions (vous avez bien lu 75 millions ) sur 20 ans.

    De plus, pour votre information l’ancienne administration de la MRC avait collectée à l’insu des citoyens des montants excédentaires sur la taxe de vidange qui vont être remboursés à toutes les municipalités
    de la MRC. et ce grâce à nos démarches. C’est ce que nous appelons de l’EFFICACITÉ.

    Nous applaudissons la sagesse du nouveau préfet, des mairesses et maires de la MRC, de la conseillère et des 4 conseillers de Sorel-Tracy qui ont eu le courage de se joindre à nous en prenant l’intérêt des contribuables.

    Ces personnes sont en politique pour le bien-être de tous et nous ne pouvons que nous en réjouir.

    Donc, quand on ne sait pas de quoi on parle, il vaut beaucoup mieux se taire.

    Michel Picher
    GROUPE TEST (Transparence, Économies, Sorel, Tracy)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :