Posts Tagged ‘Bellemare’

Il faudrait peut-être ouvrir les yeux.

16 avril 2010

Avec un peu de mémoire, il est clair qu’on peut comprendre pourquoi on a l’habitude de rien faire et de s’écraser même quand on n’est pas satisfait de ce que nous avons!

Dans les années 90, j’ai commencé à vraiment m’intéresser à la politique. Je me fâchais quand j’entendais un animateur radio dire que les Québécois étaient un peuple de pleutre, incapable de se lever pour prendre sa destinée en main. Alors étudiant au CEGEP, j’ai vécu 2-3 batailles étudiantes contre le gouvernement. Les étudiants sortaient en force, pour de bonnes causes telles que;  non au dégel des frais, non aux frais champignons, non à la baisse des programmes de bourses… pourtant une fois en grève, on ne voyait qu’une poignée d’étudiants dans les lieux de piquetage. Après 1 semaine, le mouvement perdait la vigueur, on retournait à nos cours, on ne voulait pas perdre la session, et on ne gagnait pas grand-chose.

Hier, Jean Charest a nommé le juge Michel Bastarache afin de gérer une enquête publique. Selon Yves Boisvert, du  journal La Presse1, le mandat se résume à « enquêter sur les allégations formulées par Me Marc Bellemare concernant le processus de nomination des juges de la Cour du Québec, notamment au regard de l’influence qu’auraient exercée de tierces personnes dans ce processus, ainsi que sur le processus de nomination des juges des cours municipales et des membres du Tribunal administratif du Québec »

Personne ne se scandalise que dans un même temps, sans attendre le résultat de l’enquête, l’on décide de poursuivre Marc Bellemare. Pourtant en décidant de le poursuivre le gouvernement et Jean Charest en tête ne limitent-ils pas les conclusions du rapport?2

Pire encore, quelqu’un peut-il me dire au lendemain de la commission Gomery, ou de l’enquête Johnson sur le viaduc de la concorde, après la remise du rapport Monmarquette, ou le rapport Castonguay quelle chose ont changé? Et personne ne se réveille.

Il serait peut-être temps d’ouvrir les yeux! Ce n’est pas Pauline Marois qui changera quoi que ce soit avec le PQ. Il faut un mouvement populaire, il faut que les gens se lèvent pour mettre en place le parti qui les représentera adéquatement. Pour moi, c’est l’ADQ, la seule structure existante qui a toujours dit les vraies choses et qui peut changer des choses.

1- http://www.cyberpresse.ca/chroniqueurs/yves-boisvert/201004/15/01-4270582-un-juge-et-son-mandat.php

2- http://actualites.ca.msn.com/grands-titres/rc-article.aspx?cp-documentid=23871357

Publicités

« Jean Charest doit convoquer Marc Bellemare en commission parlementaire sur-le-champ! » – Gérard Deltell

14 avril 2010

Croyant sincèrement que la troisième voie au Québec peut être l’ADQ, je vais tenter d’ajouter dorénavant les communiqués du parti.

Devant les révélations de l’ancien ministre de la Justice du gouvernement Charest le chef de l’Action démocratique du Québec, M. Gérard Deltell, a sommé le premier ministre libéral de se rendre à la proposition de l’ADQ et de convoquer dès aujourd’hui Me Marc Bellemare devant une commission parlementaire de l’Assemblée nationale.

« Trafic d’influence, nomination partisane des juges, financement illicite, les allégations de l’ancien ministre libéral sont très graves et entachent les trois fondements de notre démocratie, c’est-à-dire l’exécutif, le législatif et le judiciaire. Le premier ministre du Québec est l’ultime gardien de l’intégrité de l’État québécois. Tenter de museler l’ancien Procureur général du Québec, c’est refuser de faire la lumière. J’exige aujourd’hui de Jean Charest de faire passer l’intérêt supérieur de la nation avant celle du Parti libéral et de convoquer sur-le-champ Marc Bellemare en commission parlementaire », a soutenu le chef adéquiste.

D’ailleurs, Gérard Deltell déposera cet après-midi, après la période des questions, la motion suivante : « Que l’Assemblée nationale entende en commission parlementaire Me Marc Bellemare, le plus rapidement possible, concernant le financement politique et les différentes allégations de trafic d’influence, tout en lui procurant l’immunité parlementaire. »

De plus, le chef adéquiste s’est inquiété devant les affirmations d’un collecteur du Parti libéral, Franco Fava, qui admet ce matin dans les journaux avoir participé à des nominations gouvernementales. « Les prétentions de M. Fava sont également très graves. Quand un bagman libéral affirme avoir influencé le choix du premier fonctionnaire de l’État, soit le secrétaire général du Québec, et d’autres nominations gouvernementales, c’est absolument inconcevable. Comme pour Me Bellemare, est-ce que Jean Charest tentera d’étouffer l’affaire en faisant aussi parvenir une mise en demeure à un de ses collecteurs de fonds? », a conclu Gérard Deltell.

 

Mes taxes ne doivent pas servir à ça!

13 avril 2010

Dans la foulée des déclarations de Marc Bellemare, le premier ministre Jean Charest a menacé Me Bellemare de poursuite judiciaire. Or si telles poursuites sont entreprises, elles seront payées par mes taxes.

Un procès durera pendant des années, coûtera des milliers de dollars, et ne nous fera pas nécessairement la lumière sur la vérité. Un des deux hommes ment, ou Jean Charest ou Marc Bellemare, une fois que nous aurons établi ce fait nous pourrons voir à poursuivre le fautif, mais d’ici là, mes taxes ne doivent pas servir à museler un individu qui veut divulguer de l’information. 

Il existe des mécanismes dans nos institutions publiques qui pourraient faire la lumière et nous démontrer qui dit la vérité, mais en laissant Jean Charest se faire juge et parti on risque ainsi de noyer le poisson.

Tout comme le ménage se doit d’être fait dans les finances publiques, il faut aussi rétablir la crédibilité des individus en donnant l’immunité à Marc Bellemare. S’il ne peut prouver le fondement de ces déclarations, on décidera des poursuites, mais aux dernières nouvelles, Me Bellemare n’est pas stupide et n’aurait pas risqué de perdre sa crédibilité sans fondement. D’ailleurs, j’aimerais ici rappeler la déclaration de M. Charest « ….les déclarations de que Marc Bellemare sont essentiellement des mensonges » le mot essentiellement me laisse perplexe, ça laisse place aux doutes. Ne laissons pas le gouvernement utiliser nos impôts pour dissiper des doutes!