La dernière fois où je l’entendis chanter

by

L’été dernier, alors que je copiais des souvenirs vidéo VHS sur DVD, je suis retombé sur ce Noël de 1982. C’est en l’écoutant que je réalisai que je ne me souvenais pas vraiment de ce moment magique. j’avais alors seulement 11 ans.

Mon grand-père pendant plusieurs années fut directeur d’une chorale à Drummondville. Au décès de ma grand-mère, considérant qu’il était vieillissant, il dut se résoudre à venir vivre à Sorel, chez son fils, chez nous. À Sorel, il ne connaissait pas personne, sinon que sa famille. ses journées devaient être longues, mais j’ai énormément appris en le côtoyant, il était fier de sa famille. J’aime à croire qu’il éprouvait une certaine fierté malgré tout à voir grandir ses petits-enfants à ses côtés.

En 1982, voulant lui faire revivre un Noël musical, mes parents avaient 220px-jonathan_g_meath_portrays_santa_clausorganisé un grand réveillon. Je n’ai pas beaucoup de souvenir de la soirée, mais la vidéo que je regarde de temps à autre précise les quelques souvenirs qui étaient bien enfouis au fond de ma mémoire. Quelques jours avant cette soirée, nous avions déballé les cadeaux. Nous lui avions donné un joli peignoir aux couleurs vives qui lui donnait une apparence de santé éclatante.

Dans les jours qui suivirent, lors de cette soirée musicale, bien sûr, il était âgé, il n’était pas debout à se promener entre les gens, mais plutôt bien calme assis à son fauteuil, portant le peignoir que nous lui avions offert. Les invités, qui étaient présents, se relayaient à tour de rôle pour chanter des airs connus et des chants chorals. Les Minuits! Chrétiens!, Noël à Jérusalem,à mon père, Adeste fideles, se succédaient sans pause.

Mon grand-père était par moment souriant, mais demeurait surtout un spectateur attentif. On le voyait ému, mais surtout d’une grande retenue. Et vint ce moment magique, ce moment où les gens présents commencèrent à chanter cet air que tous connaissent, Amis, partons sans bruit, la pêche sera bonne. Cette chanson, bien que pas vraiment de Noël, c’était la sienne. De sa voix tremblante, il commença doucement à fredonner et se laisser emporter par la mélodie. Ça semblait lui demander beaucoup. Il ne chantait plus très souvent, mais quand arriva le refrain Partons, la mer est belle, embarquons-nous pêcheurs., il souriait. Il semblait tellement heureux de chanter avec nous. Sur la vidéo, les invités chantaient de moins en moins fort et laissaient vraiment la place à mon grand-père afin que, comme moi, ils puissent tous l’entendre chanter.

Dans cette vidéo, il y a tant de souvenirs. Mes grands-parents maternels qui se rapprochaient tous les deux se serrant dans leurs bras pour chanter ensemble. Tous avec plus ou moins de succès chantaient ces airs que nous avons tous un jour ou l’autre fredonnés. Mais le moment magique où mon grand-père chanta fut particulier.

Avec le recul, je réalise que c’est probablement la dernière fois que je l’ai entendu chanter. Cette vidéo de Noël que je conserve précieusement, je pense que je n’y apparais même pas, mais ce souvenir de voir mon grand-père chanter est quelque chose de très précieux, car ce fut son dernier Noël, et surtout la dernière fois où je l’entendis chanter.

Patrick Gauthier

Sorel-Tracy

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :