Réflexions de campagne

by

Je sais que j’avais annoncé dernièrement que j’orienterais dorénavant ce blogue sur les enjeux municipaux. Mais je ne peux m’empêcher de parler de la campagne fédérale. Il faut admettre que les enjeux de la prochaine élection pourraient avoir des impacts majeurs sur les retombées que pourrait recevoir notre région.

En ce que me concerne, je me positionne présentement contre le BLOC, j’admets d’entrée de jeu que Louis Plamondon, député de ma circonscription est probablement un des hommes les plus dévoués siégeant à la chambre des communes. Le problème, à mes yeux c’est l’orientation de son parti. Les contradictions, et l’esprit négatif de conflit perpétuel que le BLOC présente. Voici quelques réflexions après une semaine de campagne, des questions que je souhaite soulever, pour lesquelles je vous invite aussi à commenter.

TOUT ÇA EN UNE SEMAINE!

Coalition

Dès le lancement de la campagne électorale, nous avons entendu un débat autour de la question de coalition de 2004. À mes yeux il y a clairement un homme qui déforme la réalité, ou c’est Harper, ou c’est Duceppe au regard de ce vidéo, selon vous en 2004 y-avait-il une coalition?

Bien entendu, il y a aussi la lettre que les hommes avaient signée, cette lettre demandant à la gouverneure générale de regarder toutes les options possibles avant de dissoudre le Parlement. Une des options possibles aurait été que M. Harper devienne chef d’une coalition Pourtant, Gilles Duceppe, lui nous confirme clairement qu’il n’est pas question de coalition. Deux questions doivent être posées, qu’elles étaient les autres options, et est-ce que Gilles Duceppe aurait ou pas accepté qu’une coalition devienne réalité? 

Promesses:

Qui dit campagne électorale dit promesses, qui dit promesses dit scepticisme. Que pensez-vous de celle entendue en cette première semaine? Moi j’ai été marqué plus particulièrement par certaines, mais peut-être est-ce différent pour vous?

Fractionnement du revenus pour les familles gagnants moins de 50,000$ et ayant un enfant de moins de 18 ans, et ce à partir du moment où il y aura un retour à l’équilibre budgétaire.

a)      Lors du retour à l’équilibre budgétaire…Ouff, d’ici là Hydro aura augmenté les frais annuels, le Québec en sera à 200$ pour ma cotisation santé, l’essence sera rendue à combien? Bref, moi je trouvais que ça sentait l’intention louable, mais rien de concret pour bien des gens de la classe moyenne.

b)      Il serait intéressant de voir aussi qui cette mesure pourrait rejoindre? Les jeunes familles, une mesure sociale plus à gauche, des gens qui seront rendus à ce moment juste au bord de ne même pas représenter la classe moyenne, une clientèle qui n’est pas au premier coup d’œil celle du PC, mais qui ouvre justement la porte à les séduire.

Un milliard pour les étudiants qui recevront 1000 $ à 1500 $ selon le niveau de scolarité où ils étudieront, mesure très bien reçue par les étudiants.

a) Il faut le comprendre, le problème c’est que d’ici quelques années ce montant servira seulement à éponger la hausse des frais de scolarité que nous avons ici au Québec, il me semble qu’on pige à droite pour donner à gauche, je sais ce n’est pas le même gouvernement, mais c’est la même poche qui paye!

b) Ce milliard serait pris en annulant les baisses d’impôt des grosses corporations, et l’achat de nos avions militaires. En annulant la commande des avions, combien de retombées le Québec perdra sachant que nous sommes des leaders en aéronautique, combien d’emploi pourrait être perdu par le taux d’imposition aux compagnies, qui ne perdront pas d’argent pour payer de l’impôt au contraire, ils vont assurer la stabilité de leurs revenus et plaire à leurs actionnaires

Le Québec est une des provinces le plus à gauche du pays, pourtant le NPD fait de très faibles gains chez nous. La promesse que je retiens cette semaine c’est la baisse des taux d’intérêt sur les cartes de crédit et surtout le plafonnement des taux. J’aime Jack Layton, je trouve qu’il est proche des électeurs, il mène en plus une dure lutte contre la maladie en étant quant même sur la ligne de feu.

a) Pensez-vous qu’une banque qui va voir les taux d’intérêt plafonnés sur nos cartes de crédit ne nous fera pas payer de frais ailleurs pour se reprendre?

b) Le véritable problème de l’endettement est-il le taux d’intérêt chargé ou l’accès au crédit?

 

Bon j’imagine que c’est ici que j’aurai le plus de réactions, je n’analyse pas les engagements du BLOC car de toute façon, les députés bloquistes peuvent promettre ce qu’ils veulent, ils ne seront jamais en mesure de prendre le pouvoir pour les mettre en application. Voilà par contre quelques questions que je me permets de soulever sur la pertinence du Bloc à Ottawa.

a) Selon Gilles Duceppe un gouvernement Conservateur est un danger pour le Québec il faut lui barrer le chemin et s’assurer qu’il demeurera minoritaire. À moins que ma mémoire fasse défaut, c’est exactement ce que nous avions avant l’élection, il me semble que les 300 millions de cette campagne auraient donc pu être mieux utilisés que de faire voter des électeurs pour arriver aux mêmes résultats. Je citerai ici le blogue de Christian Rioux : “Le propre du fou est de répéter les mêmes actions en espérant qu’elles produiront des résultats différents. » http://www.crioux.ca/wordpress/?p=129

b) Selon Louis Plamondon, député détenant la plus longue expérience de parlementaire à la Chambre des communes : **« Faudra leur rappeler le rapatriement de la Constitution sans le Québec de 1982, l’entente de Charlottetown en 1988, le scandale des commandites, le transfert de la formation professionnelle, les jeunes contrevenants, les valeurs mobilières vers Toronto. Si c’est ça être au pouvoir, moi j’en veux pas! », mais justement depuis 1984 M. Plamondon nous représente, et visiblement malgré le BLOC qui parle bien fort, rien ne change, le slogan du BLOC est tellement bien représenté dans ça.. PARLONS QC, je préfère un élu qui pourrait dire AGISSONS QC! 

c) Si comme le dit la plate-forme du Bloc « Au Québec le seul parti capable de barrer la route aux Conservateurs, c’est le BLOC Québecois » IL est clair qu’il est le seul parti incapable de le remplacer. Si nous ne voulons pas des Conservateurs, il faut se lever debout et choisir un parti qui pourra les remplacer, pas nous isoler des autres. 

d) Certains députés du BLOC diront à qui veut l’entendre « Nommez-moi un projet que nous n’avons pas eu dans notre comté parce que nous étions au BLOC » et j’aimerais tellement entendre quelques choses de plus constructif comme présentez-moi des projets qui se sont réalisés parce que nous étions dans l’opposition et qu’aucun autre parti n’aurait pu nous offrir!

Oui je sais, vous pourrez m’accuser d’être un fédéraliste à la lecture de mon texte, or, je vous répondrai quand vous voudrez me parler de souveraineté on parlera du PQ et de Québec Solidaire, pour le moment on parle des enjeux de notre pays, et pour le moment ce pays c’est le Canada.

Source:

**http://www.soreltracy.com/2011/mars/31m4.html

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :