Revoir nos priorités

by

J’aime parler de politique, j’aime débattre de sujets d’actualités, mais par moment, il y a des événements qui remettent tout en perspective.

Ce matin, j’apprends le décès par suicide d’une jeune fille de 14 ans. Étudiante de l’école secondaire Bernard Gariépy, elle avait presque le même âge que mon fils. Avec un adolescent à la maison, on se demande souvent comment agir, plus sévère, moins sévère, prenons-nous vraiment la bonne décision, malheureusement, quand on met un enfant au monde il ne vient pas avec un mode d’emploi. Que faire quand on a l’impression que notre ado ne s’intéresse plus à rien, quand ses résultats scolaires baissent, quand il s’isole de nous?

Ce matin, des parents, des grands-parents, des oncles, des tantes et plusieurs amis ne comprennent pas le geste de cette jeune fille. Les proches se demandent pourquoi, se reprochent de n’avoir rien vue arriver. J’aimerais trouver les mots pour apaiser leur peine, mais seul le temps pourra panser cette plaie qui laissera à jamais une cicatrice.

Lorsque nous enterrons nos parents, nous devenons des orphelins, c’est la vie qui suit son cour nous savons tous un jour ou l’autre que nous seront séparés de ceux que nous aimons. Lorsque nous perdons un conjoint, nous devenons veuf ou veuve, mais lorsque nous perdons un enfant, notre sang, il n’y a pas de mot pour le décrire, jamais personne n’a pu trouve le terme qui pourrait décrire cette douleur et se chagrin.

Ce matin, j’ai envie de revoir mes priorités, j’ai envie de vous inviter à revoir les vôtres. Je ne connaissais pas cette jeune fille, je ne crois pas non plus connaître sa famille, mais à sa mémoire, j’ai envie de prendre le téléphone pour dire à mes parents que je les aime, j’ai envie de voir mon ado et lui dire combien je tiens à lui et dire à ma conjointe que c’est à ses cotés que je suis heureux. On prend trop souvent pour acquis ceux qui nous entourent. Prenez plutôt un moment pour partager avec eux, prendre le temps de  leurs parler, de les écouter.

À la mémoire de Virginie (1997 – 2011) et de tous les autres qui souffrent en silence

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :